pregnancy yoga gotta joga

Photo credit: Blandine Soulage Rocca, Model : Julia Barnes Yoga

Pendant la grossesse, vous devriez éviter tout particulièrement les torsions. Lorsque le ventre grandit, comme vous le remarquerez, vous ne serez pas à l’aise dans les torsions. Déjà au début de la grossesse, il est bon que vous ne fassiez pas trop de torsions. Les torsions poussent sur les poumons et l’utérus, ce qui n’est pas bon pour le bébé. Si vous voulez absolument faire des torsions, faites-les vers le côté ouvert, loin de la jambe de sorte que la respiration puisse circuler librement.

 

Les flexions arrières intenses ne sont également pas recommandées pendant la grossesse, car elles étirent l’utérus ainsi que les muscles de l’abdomen.

Vous pouvez continuer à pratiquer sur le ventre au tout début de votre grossesse, mais plus tard, quand le ventre devient plus grand, vous ne devriez plus le faire. Tout d’abord, cela n’est pas du tout confortable. La plupart des femmes peuvent sentir la position inconfortable dès le début. Deuxièmement, le bébé n’a pas beaucoup d’espace, alors pourquoi le réduire encore ? Dans la Salutation du Soleil, vous pouvez remplacer la position du cobra par une position à quatre pattes.

Enfin, les inversions doivent être évitées pendant la grossesse, par exemple le poirier, la chandelle, l’équilibre sur les mains, ou sur les avants bras. Ces postures ne sont pas mauvaises pour le bébé, mais peuvent être inconfortables pour la mère. Une bonne inversion à pratiquer pendant la grossesse est Viparita Karani, la posture des jambes au mur, que vous pouvez trouver dans les séances du soir de Gotta Joga.

 

Les exercices pour renforcer le centre, comme la posture du bateau, ne doivent pas être pratiqués pendant la grossesse. Travaillez plutôt vos muscles du plancher pelvien ! Les flexions avant, les postures debout et les postures sur votre dos, telles que la posture de l’étirement de la jambe tendue (séances du soir), sont de très bonnes postures que vous pouvez pratiquer pendant votre grossesse.

Si vous êtes enceinte, il est important de consulter votre médecin avant de commencer, pour vous assurer que vous pouvez pratiquer.

Résumé :

  • Le souffle devrait circuler librement pendant votre pratique.
  • Dans chaque posture, gardez de la place pour votre ventre. Par exemple, pour la pince debout, les jambes devraient être écartées de la largeur des hanches.
  • Important : pratiquez les torsions du côté « opposé ». Si vous n’avez pas une bonne sensation, ne pratiquez pas les torsions.
  • Votre pratique devrait toujours rester douce pour votre ventre.
  • Les postures de yoga qui étirent les muscles de l’abdomen devraient être modifiées. Par exemple, gardez les genoux au sol pendant la planche, ou évitez complètement ces postures.
  • Ne pratiquez pas de flexions arrières intenses, et évitez d’étirer votre ventre.

malasana gotta joga prenatalMalasana Photo: Blandine Soulage Rocca pour Gotta Joga,  Model : Vanessa de Haas

  • Faites travailler votre plancher pelvien ! Pratiquez Malasana, la posture de la guirlande.
  • Consultez votre médecin pour savoir si vous pouvez pratiquer pendant votre grossesse !

Vous pouvez également essayer notre application de yoga pour les femmes enceintes (uniquement en anglais) Gotta Joga Prenatal App !

Texte : Anu Visuri

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *